? Retour en images : Macaroni !

Retour sur le spectacle de marionnettes Macaroni ! du Théâtre des Zygomars

Retour photos sur la séance scolaire du spectacle Macaroni ! du Théâtre des Zygomars le mardi 5 avril 2022 à la salle Espace Grün à Cernay.

La compagnie belge Théâtre du Zygomars a tiré ses fils à linges sur la scène de la Salle Espace Grün à Cernay pour 5 représentations en ce mois d’avril 2022.

Un narrateur (Samuel Laurant) nous dresse, avec sa guitare, la scène de ce que nous allons voir pendant une heure. Il est assis à gauche d’un étendage de linges blancs qui rappelle ceux que l’on peut trouver dans certaines rues en Italie. N’a-t-il pas fini de nous énoncer les contours de l’histoire du petit François – un jeune garçon de 10 ans forcé d’aller passer 4 jours chez son grand-père, qu’il est coupé par la marionnette de celui-ci. S’installe alors un dialogue complice entre eux qui durera tout le long de la pièce.

Le grand-père de François est un « immigré » italien. En quête d’un travail, il est venu poser ses valises en Belgique, dans l’après-guerre 39-45, pour travailler dans les mines de charbon. Ce travail lui a laissé des séquelles physiques qui le handicapent encore aujourd’hui. François, qui l’appelle le « vieux chiant », n’est pas content du traitement qu’il reçoit à son arrivée chez son grand-père, ce qui l’amène à se questionner sur l’aigreur et la morosité de ce dernier.
De ces questionnements, va émerger un dialogue hésitant et maladroit entre les deux protagonistes. Les secrets de famille bien gardés, vont peu à peu être évoqués. De cette complicité naissante, le lien entre le petit fils et son grand-père va se construire.

Dans cette histoire inspirée de faits réels, il est question de la migration et de ses raisons qui poussent à quitter son pays d’origine (difficultés économiques, le rêve d’une vie meilleure, etc). Ce dialogue intergénérationnel se révèle parfois difficile et se heurte à des a priori. Cette fable nous pousse à renouer le dialogue avec ce qui fait l’histoire de notre famille pour mieux comprendre qui ils sont et d’où viennent-ils.

Share This