📰 Revue de presse Chevalet d’Or 39#

Chevalet d’or : une exposition lumineuse

La 39e Ă©dition du Chevalet d’or a dĂ©butĂ© ce samedi et aura lieu jusqu’au 22 janvier Ă  l’Espace GrĂŒn de Cernay. Les prix ont d’ores et dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©s lors de l’inauguration officielle.

 

Photo des laurĂ©ats de l’Ă©dition 39 du Chevalet d’Or avec les reprĂ©sentants de mĂ©cĂšnes et partenaires

Une vingtaine d’artistes composent l’exposition, le 39e Chevalet d’or, qui a Ă©tĂ© inaugurĂ© ce samedi avec les Ă©lus et les acteurs de la vie culturelle locale.

Moins d’Ɠuvres, plus de place pour admirer

Une exposition quelque peu rĂ©duite par rapport aux autres Ă©ditions, mais celle-ci a l’avantage d’ĂȘtre lumineuse, aĂ©rĂ©e, et permet aux spectateurs de prendre du recul par rapport aux Ɠuvres ou de mieux les approcher, d’admirer les techniques des uns et des autres, aquarelle, huile, acrylique ou collage, dont les thĂšmes oscillent entre rĂ©alisme et abstraction. Le visiteur est ainsi invitĂ© Ă  dĂ©couvrir les univers des artistes, La campagne en train de Raymond Frank, ou celui, fascinant, des animaux de la savane de Catherine Rotunno, qui « essaie surtout de capter le regard des animaux » explique ce peintre animalier.

Albert Hartweg, laurĂ©at du prix de la Ville l’an dernier, est le parrain de cette Ă©dition et un mur du Chevalet est dĂ©diĂ© Ă  ses Ɠuvres, avec ses dessins au fusain rĂ©alisĂ©s sur des cartons d’emballage, portant quelques touches de couleur ici et lĂ .

Il faut prendre le temps de regarder et la magie opĂšre.

Le Chevalet d’or se veut un vĂ©ritable lieu de balade culturelle pour petits et grands dans une ambiance dĂ©diĂ©e Ă  l’exploration artistique.

« Lieu de rencontre »

« Le Chevalet d’or, c’est d’abord un lieu de rencontre, une confrontation amicale entre artistes et avec le public », souligne Nicole Wipf, adjointe au maire de Cernay, chargĂ©e des animations.

Huit prix seront décernés par le jury et remis aux lauréats lors du vernissage.

Huit prix décernés

Durant toute la durĂ©e de l’exposition, les enfants des Ă©tablissements scolaires des environs viendront d’ailleurs suivre des ateliers avec les artistes et les animateurs. Nicole Wipf, adjointe aux animations, a annoncĂ© le palmarĂšs au moment de l’inauguration : prix des Vitrinesdecernay.com Ă  Christine Weissenberger pour ses aquarelles ; prix de la FĂ©dĂ©ration des associations Ă  Raymond Frank pour ses aquarelles ; prix d’encouragement du Lions club Thann-Cernay Ă  Catherine Rotunno pour ses huiles ; prix de la Banque populaire Ă  Annabelle Amory ; prix de Cernay Environnement Ă  CĂ©line Morant pour sa toile Tourment ; prix du CrĂ©dit Mutuel de Cernay pour LoĂŻc Ponze.

Le prix des Espaces culturels Thann-Cernay, qui offre Ă  l’artiste la possibilitĂ© d’exposer dans l’un des espaces culturels, a Ă©tĂ© attribuĂ© Ă  Anne Zemb pour ses sculptures de papier mĂąchĂ©.

Enfin, le prix le plus prestigieux, dĂ©cernĂ© par la Ville de Cernay qui fait l’acquisition de son Ɠuvre, a Ă©tĂ© attribuĂ© Ă  Matthieu Stein pour BonsaĂŻ , une sculpture faite de mĂ©tal et de pierre.

Y ALLER L’exposition sera ouverte au public samedi 14 janvier de 14 h Ă  18 h, dimanche 15 de 10 h Ă  12 h et de 14 h Ă  18 h, mercredi 18 de 14 h Ă  18 h, samedi 21 et dimanche 22 de 10 h Ă  12 h et de 14 h Ă  18 h, Ă  l’Espace GrĂŒn Ă  Cernay. EntrĂ©e : 3 € (tarif rĂ©duit : 2,50 €, gratuit jusqu’à 15 ans).

 Un premier prix pour Anne Zemb au Chevalet d’or

Premier salon et premiĂšre distinction pour Anne Zemb, laurĂ©ate du prix des espaces culturels de Thann-Cernay dans le cadre du Chevalet d’or qui se tient actuellement Ă  l’Espace GrĂŒn de Cernay.

 

Anne Zemb, prix des espaces culturels de Thann-Cernay. Photo DNA /Frédéric STENGER

Une vingtaine d’artistes composent l’exposition, le 39e Chevalet d’or, qui a Ă©tĂ© inaugurĂ© ce samedi avec les Ă©lus et les acteurs de la vie culturelle locale.

Moins d’Ɠuvres, plus de place pour admirer

« Je ne pensais pas que cela me ferait aussi plaisir, avoue avec franchise Anne Zemb , d’habitude j’expose mon travail pour le vendre, c’est la premiĂšre fois que je le fais pour savoir ce que le public en pense. » Cette habitante de Cernay d’ajouter : « le fait que ce prix me soit dĂ©cernĂ© dans la ville oĂč je demeure ajoute encore Ă  la reconnaissance que j’éprouve. »

Voici cette ancienne secrĂ©taire rassurĂ©e sur le regard que portent le public sur ses figurines en papier mĂąchĂ©. « Cette technique date du XVIII e siĂšcle », prĂ©cise l’artiste qui utilise son quotidien rĂ©gional prĂ©fĂ©rĂ© pour matiĂšre premiĂšre. «Je le fais tremper dans de l’eau, le laisse macĂ©rer avant de le broyer dans son bain Ă  l’aide d’un mixeur Ă  lĂ©gumes. » De ce broyage, Anne Zemb obtient des grumeaux de papier qu’elle va agglomĂ©rer avec une colle de fabrication artisanale : « simplement de l’eau chaude mĂ©langĂ©e Ă  de la farine que j’utilise pour obtenir une pĂąte qui deviendra ma matiĂšre de travail. »

 

À l’humeur

Une fois cette petite cuisine terminĂ©e, la crĂ©atrice sculpte ses figurines Ă  la spatule ou les modĂšle. « Je les laisse sĂ©cher en les exposant au vent et au soleil, indique Anne Zemb, ce qui fait que pour les grandes piĂšces, c’est la mĂ©tĂ©o qui dĂ©cide du moment oĂč je peux les faire. Et mon humeur  » Car celle qui remporte le prix des Espaces culturels de Thann-Cernay travaille ainsi. À l’humeur. « Je peux laisser mon atelier de cĂŽtĂ© pendant plusieurs mois, mais Ă  la fin il faut toujours que j’y retourne. C’est devenu un besoin tout en demeurant une passion parce que je ne cherche pas Ă  en vivre. Et ne pourrais pas d’ailleurs  », confie-t-elle.

 

Recyclage artistique

« Une fois mes piĂšces sĂ©chĂ©es, je les ponce pour leur donner leur aspect dĂ©finitif, satiné », poursuit cette autodidacte qui s’est mise au papier mĂąchĂ© il y a une dizaine d’annĂ©es. « Je faisais d’abord des tableaux reprĂ©sentant des animaux fantasmagoriques, mais qui ont fini par me faire un peu peur. Le papier mĂąchĂ© est une technique que j’apprĂ©cie d’une part parce que je peux faire et dĂ©faire Ă  volontĂ©, de l’autre parce que j’y vois une forme de recyclage artistique du journal. »Quant Ă  ses thĂšmes de prĂ©dilection, ils sont essentiellement fĂ©minins : « je trouve qu’il y a plus de fantaisie Ă  sculpter des femmes que les hommes, conclut Anne Zemb, aujourd’hui quelqu’un m’a dit que je devrais suivre une psychanalyse, mais je me sens trĂšs bien comme ça  »

 

Y ALLER L’exposition sera ouverte au public samedi 14 janvier de 14 h Ă  18 h, dimanche 15 de 10 h Ă  12 h et de 14 h Ă  18 h, mercredi 18 de 14 h Ă  18 h, samedi 21 et dimanche 22 de 10 h Ă  12 h et de 14 h Ă  18 h, Ă  l’Espace GrĂŒn Ă  Cernay. EntrĂ©e : 3 € (tarif rĂ©duit : 2,50 €, gratuit jusqu’à 15 ans).

Share This